L'organométrie

Le diagnostique bio-physique (bio-énergétique)

La méthode

L’électro-acupuncture selon Voll (EAV) ou organométrie est une méthode thérapeutique et de diagnostique bioénergétique, elle permet de mettre en lumière des troubles de la santé et de les traiter au niveau des points d’acupunctures ou en utilisant des remèdes tels que les oligo-éléments, l’homéopathie ou la phytothérapie.

Elle fut mis au point par le Docteur Reinhold Voll (1909-1989), un médecin allemand, elle permet un bilan fonctionnel précis et objectif en utilisant le principe de modification des propriétés électro-physiques des points d’acupuncture. Ces travaux ont été repris en Suisse par le Dr. Dominique Senn de Lausanne (La balance tropique) et le Dr. Eric Robert Ray de Nyon (Naturothérapie, médecine oui ou non, 2 tome, 1984),

 

Origine

L’électro-acupuncture de Voll s’appuie sur les bases théoriques de l’acupuncture et de la médecine traditionnelle chinoise (circulation des énergie Iong « nourriture » et Wei « de défense ») et de l’électrothérapie (stimulation électrique dans un but thérapeutique).

L’organométrie est donc un moyen d’exploration des circulations de nos énergies au travers des points d’acupunctures. Nous pouvons imager les points d’acupuncture comme « des portes » ou des « interrupteurs » entre le milieu interne et externe de notre organisme.

Les points d’acupunctures sont en relation avec certaines zones, fonctions ou organes de notre corps. Ces derniers sont situés le long des méridiens, véritables voies de circulations de nos énergies “le sang et l’énergie”.
Pour étayer nos propos, nous mentionnons un texte du Ling Tchrou qui dit à ce sujet: « Les méridiens sont les facteurs de la vie mais aussi les vecteurs de la maladie; on doit guérir en localisant l’affection sur leur parcours ».

Le méridien en acupuncture

Le méridien est en effet un circuit  de passage d’une énergie activée reliée aux « organes » et aux « viscères » à partir de la surface de la peau; il assure la nutrition des os et des muscles, des quatre membres, il achemine l’énergie et le sang dans un cycle déterminé, diurne et nocturne, pour le bon fonctionnement de tous les actes organiques.

Le Docteur Voll et ses recherches

Le Dr. Voll, lors de ces recherches a mis en évidence la relation entre le potentiel électrique « electro-magnétique » des points d’acupuncture et l’état fonctionnel énergétique des organes internes et de nos fonctions.

Il pensait également que les processus observés le long des méridiens qui relient les points d’acupuncture peuvent être mesurés à l’aide d’appareil électronique moderne (par rapport à la prise de pouls en médecine traditionnelle chinoise). «Personnellement, nous en constatons le bien fondé et la régularité quotidiennement lors de nos consultations.»

1950

Dans le sillage des travaux menés dans les années 1950 par plusieurs médecins allemands qui s’étaient déjà intéressés à ce sujet. Le Dr. Voll conçoit en collaboration avec un ingénieur, un appareil permettant de mesurer la résistance et la conductibilité électrique de la peau au niveau des points d’acupuncture et d’agir sur la fonction régulatrice de l’organisme par rapport au courant électrique. Ce dispositif permet d’effectuer une thérapie par électrostimulation.

1954

En 1954, à l’occasion d’une démonstration de la méthode de l’EAV, c’est par hasard que le Dr.Voll découvre que les médicaments altères les propriétés de résistance électrique globale de la peau et qu’ils influent donc sur le résultat des mesures. Il met alors au point un «test des médicaments et de la résonance», permettant d’identifier les substances qu’il convient d’utiliser pour un traitement donné. Les aspects relatifs à l’électrostimulation thérapeutique s’en trouvent dès lors quelques peu éclipsés par l’attrait du test de résonance.

 

De nos jours

Le perfectionnement de la méthodologie et des appareils utilisés donne bientôt le jour à de nouvelles procédures de tests et à plusieurs formes de traitement analogues, comme le diagnostic bioélectronique fonctionnel, la thérapie régulatrice, l’organométrie électronique ou encore le Vega-test.

Toutes ces nouvelles techniques de mesure se caractérisent par une simplification des manipulations: au lieu de procéder à l’évaluation complexe de plus de 1 000 points de Voll, ce sont désormais uniquement les zones situées aux extrémités des méridiens ou dans quelques endroits spécifiques du corps qui sont mesurées. Le traitement par la biorésonance trouve également son origine dans l’électro-acupuncture selon Voll.

Avantage du diagnostic bio-électronique fonctionnel

Grâce à cette méthode,  il est possible de détecter des altérations pathogènes et leurs causes sous-jacentes à un stade précoce , puis d’agir sur ces éléments.

Notre énergie est déséquilibré par notre mode de vie, par certains médicaments, par les bactéries, les insecticides, les poisons, les virus, les champs perturbateurs, ainsi que par certains aliments. Nous avons grâce à l’organométrie un moyen de détection et d’action simple et efficace.

Share This